« Switch to Hope » apporte une réponse aux besoins sociaux et émotionnels sous-estimés des patients atteints de cancer

  • Bert Kruismans, Lieve Blancquaert et le collectif de danse Jazzmijn ont présenté l’impact social et émotionnel du cancer d’une manière très prenante.
  • La Journée mondiale contre le cancer marque le lancement de la plateforme en ligne switchtohope.be.
  • Par le biais de témoignages, de rencontres avec des compagnons d’infortune, d’informations et de conseils utiles, « Switch to Hope » entend soutenir et rendre espoir aux personnes confrontées à cette maladie.

 

Soutenues par Bristol-Myers Squibb, douze organisations lancent « Switch to Hope », une initiative qui vise à aider les patients atteints du cancer et leurs proches à lever le tabou sur les impacts sociaux et émotionnels méconnus de la maladie. 300 Belges confrontés à cette maladie se sont réunis ce dimanche à Flagey, à Bruxelles. Le conférencier Bert Kruismans, la réalisatrice de reportages Lieve Blancquaert et le collectif de danse Jazzmijn ont donné le coup d’envoi de l’initiative avec une présentation engageante sur la gestion de la maladie.

Ce moment de rencontre marque également le lancement de switchtohope.be, une toute nouvelle plateforme en ligne sur laquelle les patients et leur entourage direct auront l’occasion de partager leur récit et de se soutenir mutuellement. Le site propose également des informations et des conseils utiles sur les besoins sociaux et émotionnels sous-estimés des personnes touchées par le cancer. Sabine de Beuf, Public Affairs Manager chez Bristol-Myers Squibb, soutient cette initiative : « Des ateliers organisés avec des associations de patients ont révélé, l’an dernier, qu’en dépit de la surabondance d’informations médicales disponibles sur le cancer, les personnes touchées par la maladie éprouvent souvent des difficultés à gérer certaines de ses conséquences émotionnelles et sociales. “Switch to Hope” entend y apporter des réponses concrètes par le biais de ce moment de rencontre et du site web. »

Une enquête menée à l’échelle nationale[1] auprès de patients et de prestataires de soins non professionnels le confirme : gérer les émotions est la principale détresse des patients, à tous les stades de la maladie. Les patients manifestent également le besoin de bénéficier d’un soutien tant sur le plan émotionnel que sur le plan social. Ils ont en effet parfois l’impression de représenter un fardeau pour leur famille ou leurs proches (39 %), éprouvent des difficultés à accepter une mobilité réduite (40 %) et se sentent mal à l’aise dans l’intimité de leur relation (37 %). Pendant le moment de rencontre « Switch to Hope », les initiateurs du projet ont organisé six ateliers sur des thématiques révélées par l’enquête comme étant les principales difficultés rencontrées : fatigue, mouvement et relaxation, discussion et intimité, cancer et alimentation, cancer et travail, accompagnement psychologique, jeunesse et cancer.

Une présentation édifiante sur le cancer

Le conférencier Bert Kruismans, la photographe Lieve Blancquaert et le collectif de danse Jazzmijn se sont mis dans la peau de personnes vivant avec le cancer pour créer une présentation édifiante. Bert Kruismans : « Nous avons retracé le parcours suivi par chaque patient par la vidéo, l’humour et la danse. Il y a le moment du diagnostic, bien entendu, mais aussi celui où il faut annoncer sa maladie aux autres. Il y a le traitement, les doutes : vais-je guérir ou pas ? À chaque phase, les patients se retrouvent dans des situations parfois angoissantes et douloureuses, mais aussi amusantes et porteuses d’espoir. »

Lieve Blancquaert : « Les personnes que j’ai interviewées pour “Switch to Hope” appréhendent souvent leur vie d’une manière différente et sous un angle plus positif qu’avant le diagnostic. Elles consacrent plus de temps aux autres et ont appris à profiter pleinement de l’instant présent. C’est précisément le message que nous voulons véhiculer avec cette initiative. »

La plateforme switchtohope.be s’adresse à toutes les personnes qui font face au cancer, en tant que patient, partenaire, parent, frère, sœur, ami ou aidant-proche. « Switch to Hope » entend leur redonner espoir, par le biais de témoignages, de rencontres avec des compagnons d’infortune, d’informations et de conseils utiles.

 

[1] Enquête réalisée par GfK pour le compte de Bristol-Myers Squibb auprès de 242 patients atteints de différents types de cancer entre le 14 septembre et le 18 octobre 2018.

 

                                                                              ---------- FIN ----------

NOTE POUR LA RÉDACTION

Les photos du moment de rencontre 'Switch To Hope' seront disponibles sur cette plateforme plus tard dans la journée.
Si vous désirez vous entretenir avec les initiateurs du projet cette semaine, n'hésitez pas à nous contacter via Samantha.Lomonaco@ketchum.com
+32 488 79 05 89

Contactez-nous
Samantha Lomonaco Project Manager, Ketchum Brussel
Samantha Lomonaco Project Manager, Ketchum Brussel
A propos de Switch to Hope

« Switch to Hope » est à la fois une plateforme en ligne et un moment de rencontre organisé à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer et destiné aux personnes atteintes du cancer et à leur entourage direct. Par le biais de rencontres, de témoignages porteurs d’espoir, d’informations et de conseils utiles, « Switch to Hope » entend jouer un rôle de point de repère pour ceux qui sont touchés par la maladie, qu’ils soient patients, membres de la famille ou amis. « Switch to Hope » est une initiative des organisations suivantes, réalisée grâce au soutien de Bristol-Myers Squibb : Borstkanker Vlaanderen, CMP Vlaanderen, European Cancer Patient Coalition (ECPC), FLAYA, Hodgkin en non-Hodgkin vzw, Lymfklierkanker Vereniging Vlaanderen, Melanoompunt, Mymu, la Fondation contre le Cancer, Talkblue Vlaanderen, The Big C et Vie et Cancer. Ticketmaster a soutenu l'initiative Switch to Hope.